fourbir


fourbir

fourbir [ furbir ] v. tr. <conjug. : 2>
• 1080; frq. °furbjan « nettoyer »
Nettoyer (un objet de métal) de façon à le rendre brillant. astiquer, nettoyer, polir. Absolt Ils « commençaient à fourbir; les cuivres, les ferrures, même les simples boucles, devaient briller clair comme des miroirs » ( Loti). Armes fourbies.
Fig. Fourbir ses armes : s'armer, se préparer à la guerre. Par ext. Se préparer au mieux à affronter un danger, une épreuve; préparer ses arguments.

fourbir verbe transitif (germanique furbjan, nettoyer) Nettoyer, polir, rendre clair un objet de métal en le frottant ; astiquer : Fourbir une batterie de cuisine.fourbir (expressions) verbe transitif (germanique furbjan, nettoyer) Littéraire. Fourbir ses armes, se préparer à la guerre, s'armer ; préparer ses arguments, ses réponses. ● fourbir (synonymes) verbe transitif (germanique furbjan, nettoyer) Nettoyer, polir, rendre clair un objet de métal en le...
Synonymes :
- briquer (familier)

fourbir
v. tr. Polir (un objet de métal). Fourbir un chandelier.
|| Fig. Fourbir ses armes: se préparer à un combat.

⇒FOURBIR, verbe trans.
A.— Vieilli. [Le compl. désigne une arme, l'équipement du soldat] Nettoyer en frottant. Fourbir une baïonnette, une (lame d')épée, un fusil; fourbir des armes à la meule. Synon. astiquer. Les plus pacifiques passaient le jour à fourbir leurs armes, à chasser ou à s'enivrer (THIERRY, Récits mérov., t. 1, 1840, p. 339). Les soldats fourbissaient (...) leur haubert (GROUSSET, Croisades, 1939, p. 275). Cf. astiquer ex. 3.
Au fig.
Fourbir ses armes. ,,S'armer, se préparer à la guerre`` (ROB., Lar. Lang. fr.). P. ext. Se préparer au mieux à affronter un danger, une épreuve (généralement morale). N'ai-je pas eu raison de faire auparavant [avant de me livrer corps et âme au drame en cinq actes] fourbir mes armes par Esculape-Nacquart? (BALZAC, Lettres Étr., t. 2, 1850, p. 220). Elle [la Parisienne] (...) trouvera dans deux magnifiques apparences : Greta Garbo et Marlène Dietrich, l'exemple d'un idéal qui consiste (...) à fourbir contre les hommes les armes du sex-appeal (COCTEAU, Portr.-souv., 1935, p. 123).
♦ Préparer avec soin (comme une arme). Fourbir un épigramme. La vie moderne n'exige pas d'autres armes que l'esprit et la bravoure, De Ryons a fourbi son esprit et sa bravoure; mais, à cette défiance continuelle, il a perdu l'habitude de s'abandonner (BOURGET, Nouv. Essais psychol., 1885, p. 61). Il en est [des hommes] qui préparent leur crime, qui méditent leur trahison, qui fourbissent leur mensonge (SAINT-EXUP., Citad., 1944, p. 966).
B.— P. ext. [Le compl. désigne des objets domestiques, des surfaces polies] Nettoyer, faire briller en frottant vigoureusement. Fourbir une casserole, des couverts; fourbir qqc. avec de l'émeri, du grès pilé, du sable. Synon. astiquer, polir. Elle garde, comme reliques, une paire de souliers élégants pour la scène (...) elle les fourbit et les enferme comme des armes précieuses (COLETTE, Belles saisons, 1954, p. 102) :
... j'ai vu les servantes en sabots blancs, en bonnets volants, en caracos d'indienne, qui fourbissaient les escaliers et frottaient les carreaux; par l'entrebâillement des portes, on aperçoit des acajous resplendissants (...) des cuivres qui brillent comme de l'or; c'est une monomanie de propreté, un vertige, une folie!
DU CAMP, Hollande, 1859, p. 15.
Emploi abs. Elle [Mélanie] fourbissait, récurait, frottait du matin au soir (HUYSMANS, En mén., 1881, p. 104).
P. plaisant. [Le compl. désigne une pers.] Nettoyer en frottant vigoureusement, en s'attachant avec minutie à rendre parfaitement propre. On me nettoyait hebdomadairement à la maison (...). On m'avait fourbi le samedi; le dimanche on me passait à la détrempe; ma mère me jetait des seaux d'eau (VALLÈS, J. Vingtras, Enf., 1879, p. 127). May enfonce son index (...) dans chaque narine (...) elle fourbit ses cavités avec la virtuosité d'un plongeur qui rince des flûtes de Champagne (COLETTE, Entrave, 1913, p. 56).
P. métaph. ou au fig. Exécuter, façonner de manière brillante et avec un soin minutieux jusque dans les moindres détails; préparer avec soin. Synon. polir. Il faut au peuple un dieu par les prêtres fourbi (HUGO, Châtim., 1853, p. 354). Vous reverrai-je, mademoiselle? — Je l'espère, monsieur, répondit Clotilde, peu capable, en ce moment-là, (...) de fourbir un protocole (BLOY, Femme pauvre, 1897, p. 96).
Rem. Fourbir la marmite, région. (Anjou). La « visite des lieux », promenade à travers les bâtiments et les champs qui appartiennent au père et à la mère de la fiancée (...); parfois cette visite s'étend jusque chez les parents proches ou les parrains et marraines sans enfant et dont les avoirs reviendront plus tard au futur ménage : on dit alors que « l'on fourbit la marmite » (MENON, LECOTTÉ, Vill. Fr., 2, 1954, p. 24).
Prononc. et Orth. :[], (il) fourbit []. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1100 furbir « nettoyer un objet de métal de façon à le rendre brillant » (Roland, éd. J. Bédier, 1925). Du germ. occ. furbjan; cf. m. h. all. vürben, vurben « nettoyer » (LEXER). Fréq. abs. littér. :78.
DÉR. Fourbissage, subst. masc. Action de fourbir; résultat de cette action. Je suis de quart. Personne encore sur le pont; seulement quelques matelots qui font leur fourbissage (LOTI, Mon frère Yves, 1883, p. 248). Rem. Fourbissure, subst. fém, synon. La fourbissure d'une arme (Ac. 1798, 1835 et 1932). []. Ds Ac. 1932. 1re attest. 1402 (Reg. aux publications, 1393-1408, A. Tournai ds GDF. Compl.); du rad. du part. prés. de fourbir, suff. -age. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. — GUIRAUD (P.). Mél. d'étymol. arg. Cah. Lexicol. 1970, t. 16, p. 73. — WALT. 1885, p. 77.

fourbir [fuʀbiʀ] v. tr.
ÉTYM. 1080; du francique furbian, moy. haut all. fürben « nettoyer »; un sens fig. « voler » (XIIIe) a donné naissance à fourbe.
1 Nettoyer (un objet de métal) de façon à le rendre brillant. Astiquer, frotter, nettoyer, polir (→ Brillanter, cit. 3). || Fourbir des armes.Au p. p. || Couverts (cit. 16) d'argent bien fourbis à la peau de chamois.
1 Cette armure (…) était si polie, si fourbie, si illuminée de reflets, si étoilée de clous, elle faisait si bien miroir, que l'or du cadre paraissait faux à côté.
Th. Gautier, Portraits contemporains, p. 272.
Absolument :
2 (…) eux commençaient à fourbir; les cuivres, les ferrures, même les simples boucles, devaient briller clair comme des miroirs.
Loti, Mon frère Yves, XCII.
2 Par métaphore. Littér. Préparer avec soin (une arme blanche). || Fourbir ses armes (au fig.) : s'armer, se préparer à la guerre, et, par ext., à un combat.
3 (…) le christianisme alluma les flambeaux qui mirent nos villes en cendres, et fourbit les épées qui couvrirent si longtemps nos campagnes des cadavres de nos ancêtres.
Voltaire, Philosophie, Défense de milord Bolingbroke, XLIII, in Littré.
Fig. || Fourbir des arguments.
DÉR. Fourbi, fourbissage, fourbissement, fourbisseur, fourbissure. — V. Fourbe, étym.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • fourbir — FOURBIR. v. a. Nettoyer, Polir, Rendre clair. Fourbir des armes. fourbir une lame d espée. fourbir un mousquet. fourbir une cuirasse …   Dictionnaire de l'Académie française

  • fourbir — Fourbir, Polire. Fourbi, Politus …   Thresor de la langue françoyse

  • FOURBIR — v. a. Nettoyer, polir, rendre clair en frottant. Il ne se dit qu en parlant De certains ouvrages de fer, de cuivre, etc., tels que les armes et les ustensiles de cuisine. Fourbir des armes. Fourbir une lame d épée, un canon de fusil. Fourbir un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • FOURBIR — v. tr. Rendre clair un objet de métal en le frottant. Fourbir des armes. Fourbir une lame d’épée, un canon de fusil. Fourbir un casque, une cuirasse. Fourbir des chenets, une casserole, un poêlon. Fourbir avec du sable, avec du grès pilé …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • fourbir — (four bir) v. a. 1°   Polir par le frottement, en parlant d ustensiles de fer, de cuivre, et des armes. Fourbir un poêlon avec du grès.    Fig. •   Le christianisme fourbit les épées qui couvrirent nos campagnes de cadavres, VOLT. Phil. Déf. de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Fourbir ses armes — ● Fourbir ses armes se préparer à la guerre, s armer ; préparer ses arguments, ses réponses …   Encyclopédie Universelle

  • fourbir une femme —    La baiser, frotter de la queue les parois de son vagin pour les dérouiller, ce qui la rend non seulement polie , mais très contente.        Comme s’il fallait que je lui donnasse du salaire pour avoir fourbi cette gaupe.    CH. SOREL.        … …   Dictionnaire Érotique moderne

  • spurañ — fourbir …   Dictionnaire Breton-Français

  • fourbi — [ furbi ] n. m. • 1835 « jeu »; 1532 fourby; du rad. de forbeter, fourber « tromper, voler » (cf. fourbe); d ab. « maraude, trafic, affaire » 1 ♦ Fam. Ensemble des armes, des affaires que possède un soldat. ⇒ attirail, fourniment. Se mettre en… …   Encyclopédie Universelle

  • fourbe — [ furb ] adj. et n. • 1455 n. m. « voleur »; de fourbir « nettoyer », au fig. « voler »; cf. it. forbo, a. fr. forbeter « tromper » ♦ Vieilli Qui trompe ou agit mal en se cachant, en feignant l honnêteté. ⇒ …   Encyclopédie Universelle